Avant-première : Poupelle of Chimney Town


©Nautiljon Poupelle of Chimney Town cover

Animé par le Studio 4°C, la grande aventure de Poupelle et de son ami Lubicchi a été pour la première fois projeté en France le dimanche 26 septembre 2021, à la Cinémathèque française de Bercy. Grâce à Hanabi, nous avons eu l’exclusivité du visionnage en VOSTFR, bien avant sa sortie officielle le 1er décembre 2021.

« Une amitié à toute épreuve »

Honnêtement, je ne m’attendais absolument pas à ce niveau d’animation… Je ne parlerai pas du graphisme qui m’a tout de suite interpellé, et qui m’a même motivé à aller le voir. Des lignes futuristes sur un air de petit village concentré sur Poupelle, un personnage éponyme. Mais l’essentiel ne s’arrête pas qu’à un seul personnage, tous ont un rôle clé. Ce qui donne un excellent équilibre à l‘anime.

Les images sont saisissantes, l’histoire hyper dynamique. C’est simple, j’avais l’impression de voguer sur du retrogaming, neo-retrogaming ou encore… sur les effets des attractions de Disneyland Paris dans son visuel. C’était à confondre avec du Ralph 2.0, Rail Rush, du Dance Dance Revolution ou encore Chass’Taupes. Il y a même un petit air de Tim Burton dans certains costumes!

©The Reel Bits

Au-delà du visuel, le scénario a un sens. Plus encore, une forte émotion s’en dégage. On ressent beaucoup d’empathie à l’égard des personnages, tantôt mélancolique, tantôt heureux. Plein d’espoir et de vérités, de drames et de questionnements, la résilience de Poupelle nous émeut.
Il était aussi facile à comprendre des plus jeunes. Je vous explique : la salle était bondée de parents avec leurs enfants, qui avaient aux alentours des 6 ans. Je me suis moi-même posée la question à savoir si les enfants pouvaient suivre le rythme d’un film en VOSTFR. L’une des animatrices assure qu’il est possible que les parents content certains passages en même temps, pour que leurs enfants ne soient pas perdus. Mais tout le long de la séance, il y avait qu’un silence. Par définition, aucun cri, aucun chuchotement. On était tous hypnotisé par l’histoire grâce à son réalisateur : Yusuke Hirota. Parce qu’on vous l’assure, les images parlent d’elles-mêmes. L’aventure déferle à toute vitesse du début à la fin.

©Gaak

Je recommande très chaleureusement cet anime, qui je rappelle sortira dans les cinémas français le 1er décembre 2021. Une projection que j’ai moi-même hâte de revoir! Comme dit dans le paragraphe précédent, emmenez-y vos enfants, vous allez être enchanté, assurément.

Catégories :Japon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :