EKŌ-House : jardin japonais à Düsseldorf (Allemagne)

13914018_10209914176390194_6240995673135212491_o
@NipponActif   L’entrée du jardin

L’échange et l’apprentissage de la culture japonaise ne s’arrête pas que dans le territoire français. C’est pour cela que mon site ne peut pas être dédié qu’aux événements ayant lieu sur Paris. En 2016, j’étais de voyage à Düsseldorf en Allemagne. En listant les choses à voir, je me suis aperçue qu’il y avait un temple bouddhiste, nommé EKŌ-House . C’est alors sans hésiter, et avec curiosité, que je me dirige vers son jardin. [ATTENTION : ne pas confondre EKŌ-House avec Japanese Garden qui est dans la même ville, mais à des adresses différentes, et qui ne sont pas liés].

Équilibre et sérénité 

Düsseldorf est classé cette année (2018) comme l’une des villes ayant une qualité de vie des plus agréables au monde selon le classement Mercer. Le jardin EKŌ-House concorde parfaitement avec ce résultat.
Il se compose d’un temple bouddhiste, d’un jardin japonais, d’une maison de style traditionnelle et d’un salon de thé. Au sous-sol du bâtiment principal, il présente un espace d’exposition ou de conférence. Le Kyosei kan , achevé en 1999, abrite un jardin d’enfants, une bibliothèque publique, une salle de lecture et des chambres d’hôtes.

Pour traverser le jardin japonais, on emprunte la « Porte de la Montagne », qui est le pont offert par Jusha Tsumura en 1995. Juste en dessous, on peut admirer le bassin de purification avec un cours de ruisseau, une petit chute d’eau et des plantes et fleurs éparses. Sur un rocher sous un pavillon, on peut voir la statue du prince Shōtoku Taishi (574 – 622). C’est sous son règne que le bouddhisme est arrivé au Japon, c’est donc à cet effet qu’il est présenté dans le jardin.
On peut aussi voir une lourde cloche en bronze. Le dernier jour de l’année, il y a le rituel du joya no kane, où la cloche est frappée 108 fois, à intervalles d’une minute, pour chasser et disperser les 108 souffrances fondamentales de l’humanité. Sur le côté ouest du temple, s’y présente un site de mémoire pour les morts où il y a une inscription en kanji. En rōmaji« Kue issho« , ce qui signifie, « Tous se rassemblent à un seul endroit ».

 

13887110_10209914177510222_3220087444123546870_n.jpg
@NipponActif  La cloche qu’on fait sonner 108 fois

Au loin, on entre enfin dans la maison japonaise. Tatami au sol dans toutes les pièces, portes coulissantes et salon de thé typiquement japonais. Les différentes pièces de la maison sont asymétriques, la même asymétrie côté jardin qui unifie ces deux espaces.  Place au final au temple. Au milieu de la salle de l’autel, est présenté la sculpture en bois du Bouddha Amida. On y voit des rouleaux et un hommage aux 7 patriarches du Shin Bouddhisme, de l’Inde, de la Chine et du Japon. Au dessus de l’entrée de la salle d’autel, est écrit E KŌ. Ces deux caractères sont tirés dans les louanges de la Lumière d’Amida, l’un des trois textes fondateurs de la Terre Pure Bouddhiste.
Une forte invitation à visiter les lieux si vous êtes de passage à Düsseldorf. De plus, l’entrée pour ce voyage est pour un prix dérisoire!

Adresse : EKŌ-Haus der Japanischen Kultur e.V. – Brüggener Weg 6, 40547 Düsseldorf GERMANY
Tarif : 3,50 € (pour les réductions, voir les conditions tarifaires sur leur site).
Site : http://www.eko-haus.de/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s